Weekly Magazine GENS DE LA LUNE.

#20 Restez Chez Vous.  ( 1 )

Chez Suzan, chaque soir, a lieu un petit « conseil » familial lors duquel chacun attribue une note aux autres. Parents et enfants. Un point vert, orange ou rouge selon notre perception de l’autre durant cette journée. 

Il y a de bons effets induits : la bienveillance, la remise en question, le mieux vivre ensemble. Et puis on en rit...

A ceci s’ajoute une question : qu’as-tu fait pour les autres aujourd’hui ? 

S’il n’y a rien, pas grave. Tu feras mieux demain. 

J’en profite pour vous dire que chaque soir, j’ai envie d’attribuer un double vert à ma petite femme. Car en ces temps difficiles, elle est de la bombe !

 

Prenez soin de vous et des autres.

La prochaine fois, Damien.

30/03/2020


#19 Le Chant Aux Sorciers.

Hello à toutes et à tous!

En cette période difficile, chaque instant de bonheur a son importance et c'est ainsi que samedi dernier, accompagné de ma femme Izumi, j'ai eu la chance de partager une soirée exceptionnelle de convivialité sur l'invitation d'Olive, notre premier guitariste, de son épouse Sandrine et sa leur fille Emma.

Il est grand temps de faire les présentations, Olive c'est avant tout un guitariste auteur compositeur de talent d'une gentillesse hors du commun. Passionné d'informatique musicale, il est devenu mon sauveur dès lors qu'un problème technique vient perturber mon travail. Un petit coup de fil et Olive vient à mon secours et solutionne, le tout accompagné de son éternel sourire!

Tel un magicien, samedi dernier il a sorti de son chapeau le tout premier enregistrement réalisé par notre sondier favori "Lulu" qui était venu réaliser cet enregistrement fin 2005 ou début 2006 (désolé, on ne se souvient plus avec précision de la période) à notre salle de répétition qui se situait à l'intérieur d'un fort, plus précisément du fort de Vézelois dans le Territoire de Belfort. L'endroit était magique même s'il est vrai, un peu trop humide pour notre équipement.

Le titre que nous avons choisi de partager avec vous à cette occasion est un inédit. Son titre, "Le chant aux sorciers", titre issu du spectacle "le temps d'une lune" que j'ai eu la chance de jouer au festival d'Avignon avec le groupe SHINTO. Les membres de gens de la lune sont à l'époque: Gérard JELSCH (batterie) Eric MURAT dit "Gros Lapin"(basse), Olivier FILSJEAN dit "Olive" (guitare), Jean Philippe SUZAN (chant et percussions) ainsi que moi -même (claviers).

Je vous laisse découvrir cette pépite et encore un grand merci à Olive d'avoir retrouvé ce document exceptionnel!

Protégez-vous bien et surtout n'oubliez pas de vivre avec le sourire!

 

Grosses Bises  à toutes et à tous.

16/03/2020


#18 Farid BOUBRIT, l’âme paisible de GDLL

Nous vous avons récemment (re)présenté celui qui fut le 1er bassiste des Gens de la Lune : Eric « Gros Lapin » MURAT. Dans la construction progressive de son line-up, GDLL a aussi vu passer Farid BOUBRIT. C’est de lui dont je veux vous parler et vous donner quelques jolies nouvelles.

 

Un peu d’histo d’abord. Farid nous a rejoints en 2010, succédant à James KAAS. Il nous a tous frappés par sa sagesse et sa sérénité. Car au-delà de son jeu résolument rock (ex-Cécil’No), Farid nous a enveloppés de sa personnalité apaisante, précieuse dans toutes nos discussions animées. Il est bassiste, mais il maîtrise un nombre incalculable de percussions ethniques du monde entier.  

Végétarien, adepte de la méditation, il a une hygiène de vie exemplaire et une soif pachydermique de découverte. Alors chaque lendemain de concert, près de chez-vous, Farid se levait aux aurores pour photographier les paysages de vos régions. Puis il achetait, écrivait et envoyait une carte postale à sa maman.

En 2013, la vie lui a ordonné de se mettre de côté. Mais il nous a aidés à travailler sur Epitaphe, et nous a confié l’un de ses élèves pour lui succéder : notre Mathieu.

 

Nous gardons un lien affectueusement amical. Régulier. J’ai d’ailleurs vu Farid il y a quelques jours. Il est passé chez-moi un soir de février. Je lui avais préparé… des lasagnes de légumes ! Nous avons parlé, parlé, parlé.

Farid vit aujourd’hui dans le Sud-Ouest, le cœur rempli de tout, dans une grande maison au cœur d’un village de l’Albigeois. Il possède un vieux combi VW qui l’emmène ou bon lui semble, hors de la rumeur des villes. Il joue encore. Plutôt de la guitare. Il compose même ! Et puis il s’est entiché d’une percu rare aux sons mélangés : un pandariq.

 

La sagesse ne l’a pas quitté. Au contraire, elle grandit.

 

Il s’appelle Farid BOUBRIT. Il est à jamais le roi de cœur des Gens de la Lune. 


09/03/2020


#17 Ma rencontre avec le Mellotron.

Bonjour à toutes et à tous,

J'ai décidé d'alimenter notre "Weekly" cette semaine avec la fabuleuse rencontre que j'ai faite avec un instrument qui m'est cher; le Mellotron.

Tout commence par le concert des Moody Blues à la foire aux vins de Colmar, à l'époque je viens de rentrer dans ma seizième année et je me souviens avoir dû faire des pieds et des mains afin que mon frère accepte ma présence à ses côtés à ce concert mémorable.

Nous arrivons sur place vers les 16h et nous nous rapprochons de l'entrée du majestueux amphithéâtre flambant neuf lorsque j'entends un son magique, des ensembles de violons totalement inconnus qui s'imposent alors à mes chastes oreilles.

Lorsque le concert commence, je reste complètement envouté par ces sons joués par Mike Pinder et c'est la tête dans les étoiles que je rentre chez moi en rêvant qu'un jour à mon tour je jouerai  de cet instrument.

J'utiliserais pour la première fois un Mellotron MKII dans le mythique studio des Dames à Paris, l'instrument était quasiment inutilisable mais pourtant je suis arrivé à en extirper quelques sons que l'on peut distinguer dans la partie finale du Cimetière des Arlequins.

Ensuite, le succès d'ANGE aidant, je fis l'acquisition de mon premier Mellotron M 400, puis d'un second  avec lesquelles je pus enfin réaliser mon rêve d'adolescent.

De nos jours, j'utilise le Manikin Memotron (photo) qui est à mon sens la meilleure simulation que l'on puisse trouver du vénérable Mellotron difficilement utilisable à présent.

Fabriqué à Berlin par une équipe de passionnés, je retrouve avec ce clavier toutes les sensations que j'avais à l'époque... Que du bonheur!

Bonne semaine à toutes et à tous!

 

Francis

 

02/09/2020


#16 Gros Lapin de la Lune.

Bonjour à toutes et à tous;

pour vous, fidèles visiteurs de notre Weekly, nous avons décidé cette semaine de mettre à l'honneur Eric MURAT qui fut le tout premier bassiste de Gens de la Lune.

Rencontré un soir dans un bar à Luxeuil où il jouait avec ces petits camarades, nous avons tout de suite été conquis par son jeu simple et efficace et par sa personnalité hors du commun. Nous étions à la recherche d'un bassiste et ce soir-là, il accepta le challenge.

Après coup, il nous dévoila aussi ses talents d'auteur et c'est ainsi qu'il est toujours à nos côtés, notamment lorsque nous jouons notre éponyme ballade favorite enrichie de ses mots.

Surnommé avec tendresse, "Gros Lapin", Eric nous rappelle que de bons souvenirs et de franches rigolades. Que du bonheur!

Longue route l'ami!

24/02/2020


#15 Gens de la Lune au Cimetière des Arlequins.

Bonjour à toutes et à tous,

Lorsque Francis a décidé de revisiter "Le Cimetière des Arlequins" il s'est entouré de nombreux invités de marque à commencer par son frère Christian et son neveu Tristan pour ne citer qu'eux. Mais aussi, il fît appel à la quasi-totalité des membres de Gens de la Lune dans "La route au cyprès". On y retrouve bien entendu Jean Philippe SUZAN mais aussi Mathieu DESBARATS ainsi que Damien CHOPARD.

Aujourd'hui nous avons décidé de mettre l'accent sur le superbe solo de guitare électroacoustique de Damien qui vient conclure de belle manière ce titre angélique.

Bonne écoute à toutes et tous! 

17/02/2020


# 14 La présentation de président de l'association GENS DE LA LUNE. 

Avec Jeff c’est déjà une vielle histoire qui commence en septembre 1999 à Montivilliers tout

près de chez moi quand Ange vient lancer sa nouvelle tournée dans l’ancienne salle des fêtes.

Depuis 1997 il participait à la création d’Un Pied Dans La Marge puis à la vie du Fan Clan et

ce soir là la campagne d’adhésion continuait tout en tenant le merchandising alors je suis allé

lui proposer mon aide et nous avons été tous les 2 à le tenir. Quelques mois plus tard j’étais

dans l’équipe dirigeante d’UPDLM et nous avons beaucoup échangé avec Jeff. Sa passion,

son calme, sa gentillesse et son professionnalisme m’ont beaucoup aidé à mon arrivée. En

2001 nos chemins se sont éloignés (enfin surtout lui qui a quitté l’Oise pour aller dans les

Vosges) mais nous nous sommes souvent revus à maintes reprises lors de concerts

mémorables. Alors quand une nouvelle aventure m’était proposée par 5 étranges personnages

côtoyant la Lune pour lancer une nouvelle association afin de les aider à tourner et être

reconnus à la hauteur de leur valeur, le nom de Jeff Hoffman m’est apparu comme une

évidence bientôt validée par mes amis luniens avec grand plaisir. A bientôt 57 ans mon ami

Jeff reprend du « service » avec toute la confiance de GDLLprod et nous sommes fiers de

l’accueillir et pour conclure lui qui est en plus de la prog, un fondu de foot, nous avons une

bien belle recrue.

 

Luc.

 

 


#13 Mon premier instrument.

"Salut à tous amis mélomanes!

Certains d'entre vous ne le savent peut-être pas mais mes débuts dans la musique étaient loin du rock et des riffs saignants...

Sur la photo que je vous envoie aujourd'hui, l'instrument est toujours aussi vert mais la sangle est remplacée par des bretelles et les cheveux ne demandent qu'à pousser...

Laissez-moi vous raconter un brin d'enfance :

 

Je dois avoir une dizaine d'années sur la photo. J'ai commencé la musique à 8 ans et mon premier "concert publique" était dans un restaurant perdu dans les contrées du haut-doubs. Il faut dire que l'accordéon étaient encore très populaire à cette époque et quelques temps avant que Ange se réunisse pour la fameuse tournée d'adieu, je m’apprêtais à arrêter la musique...

-De quoi? Pardon? Tu n'as même pas commencé que tu veux déjà arrêter? - Oui ma bonne dame, après quelques morceaux dans les doigts, je me suis retrouvé dans ce restaurant où mon grand-père en particulier m'a poussé à sortir le biniou après une bonne truite au bleu et quelques verres de blanc...

Le problème, c'est que Jean (le frère de la patronne) était accordéoniste lui aussi et a de suite sortit le sien pour en "mettre plein la vue". En jouant mon morceau patiemment travaillé, il jouait plus fort, plus vite avec plus de notes pour montrer qu'il savait mieux jouer qu'un gamin de 9 ans. Apprendre le partage musical dans ces conditions, autant dire que j'avais envie de tout arrêter le soir même...

Mais c'était sans compter sur mes chers défunts parents. J'avais pris une leçon, je pensais que je ne savais pas jouer, que j'étais nul.

Mes parents m'ont fait comprendre que ce Jean était un vieux con frustré et que c'était un très mauvais musicien, que si je devais être triste, ce serais pour ce vieux "beuillot" comme on dit dans le haut-doubs qui n'a rien compris et qui était au fond jaloux qu'un gosse puisse jouer les mêmes morceaux que lui...

J'ai repris les bretelles et continué à jouer malgré le doute et quelques temps plus tard, j'ai rejoué en public.

Là j'ai eu une petite étincelle et compris que je serais musicien.

C'est très simple, j'ai du me dire : -tiens les gens sont heureux quand tu joues et en plus il te donnes de l'argent pour ça!!!-

Cette étincelle qui se produit en toi quand tu as 10 ans, c'est comme une petite voix qui te guide, une chance qu'il faut saisir et écouter car ce sera ta vie d'une manière comme une autre.

Alors avec tout ça, vous vous demandez comment on passe d'Yvette à Jimmy?

Mais ce sera pour la prochaine "histourette" ma petite dame!

 

L'important, ce n'est pas ce que tu joues, la musique que tu fais ou le style,

l'important c'est l'étincelle, le rêve qui se dessine..."

 

 

A suivre donc...

 


27/01/2020


#12 Qui a créé cette illustration?

Connaissez-vous l'autocollant Gens de la Lune?

J'ai utilisé ces jolies illustrations du style  "dessin animé japonais".

Aujourd'hui, je vais vous présenter la Japonaise qui a créé cette illustration.

Son nom est Yumi KITAURA. Fan de YES, elle a dessiné beaucoup  d'illustrations dans le fanzine  du fan club de YES au Japon.

Vous pouvez regarder ses illustrations ici.

https://www.pixiv.net/users/270800

C'est magnifique ! non?

 Je suis très heureuse qu'elle ait accepté de dessiner cette belle illustration pour Gens de la Lune. 

20/01/2020


#11 Comment je suis arrivé à la musique

Aujourd’hui c’est moi, Jean-Phi, qui prend la parole pour te raconter comment je me suis mis à la musique. Ou comment la musique s’est installée en moi.

 

Cette histoire est aussi un peu une liste de prénoms. Ça fait du bien de remonter dans le temps. 

Dans les hauts lieux communs, on entend souvent dire que les blacks, ou les métisses en ce qui me concerne, on le rythme dans la peau. Tu y crois toi ? Peut-être.

 

Toujours est-il que de tout temps, j’ai écouté de la musique à la radio, sur le petit écran, puis sur mon walkman… J’en ai toujours retenu les paroles, répété les mélodies. Puis un jour, lycéen, avec Emmanuelle et Fabien, nous avons eu l’autorisation parentale  de casser nos tirelires pour prendre le train jusqu’à Mulhouse, au Phoenix (salle aujourd’hui fermée il me semble), ou se produisait… Cock Robin !

 

C’était mon tout 1er grand concert ! Anna LaCazio (qui fera en 2013 un featuring dans « Le bruit des Humains de Tristan Décamps) et Peter Kingsbery étaient un duo évident et parfait. Je me souviens encore du rouge à lèvres orange fluo d’Anna qui ne laissait apparaître que sa bouche pulpeuse lorsque les lumières noires l’éclairaient. Je connaissais tous les titres par cœur. Et je découvrais comment des artistes donnaient vie à ce que mon Sony diffusait.

 

 Mais au centre, bien mis en exergue sur la scène du Phoenix, un percussionniste incroyable  m’a fait littéralement tomber sous ses coups ! Congas, bongos, timbales créoles, chimes,… Un banc de percus du fou ! Un brésilien (je crois) dont le nom m’a échappé ou que je n’ai peut-être même jamais connu. Ses peaux étaient tantôt frappées, tantôt caressées. Il les faisait même siffler !

Je peux te dire que quand je suis sorti de ce concert j’étais déjà percussionniste. Et immédiatement de retour, je suis allé chez le fournisseur officiel des zicos de Belfort, le magasin GUR Musique, où j’ai commencé à m’équiper. Oh juste de petites choses, par chères. Mais pour débuter, c’était parfait.

 

L’été de cette même année, je pars en vacances en camping avec mes parents et mon frère. Sans prévenir, Pascal « Papou », mon frère, avait invité 2 potes. Bien…

L’un d’eux, Stéphane « Sneck » est arrivé avec sa guitare. Sous les pins, on a commencé à chanter. Thiéfaine, Téléphone… Du punk aussi.

De retour de Fréjus, j’ai continué à voir Sneck. J’ai pu découvrir la fumette et les mélanges improbables fondus au micro-ondes pour se caler le bide à 1h du mat. Mais là je m’égare.

Sneck m’a demandé d’intégrer son groupe naissant, qu’il avait créé avec Papou. Je fus propulsé choriste-percussionniste de « Charles est Stône », groupe lycéen de Belfort qui présentait ses propres compos. Sneck à la guitare et au chant, Papou à la batterie, Olivier « La Poupée » et Boris aux guitares, Jean-Noël « JeanNo » à la basse.

Nous avions la chance de répéter tous les samedis dans une vieille ferme appartenant aux parents de Sneck. Elle était au centre d’un village de Haute-Saône. Nous y avions aménagé une cuisine (spartiate), une chambre et une salle de répèt’. Le top pour notre âge, tu te rends compte !

J’en profite pour remercier Pierrette et Serge, les parents de Sneck et Maman et Papa (Michèle et Pierre Suzan) qui, nous sachant là, avaient confiance et nous laissaient faire.

Charles est Stône n’a fait que quelques dates dont il ne reste pas de trace (je serais surpris du contraire). Mais depuis, je n’ai jamais quitté les salles de répèt’ et les scènes.

La suite, vous en connaissez la majeure partie…

 

Voilà, c’est comme ça que je suis tombé dedans. J’avais 17 ans. J’espère ne pas vous avoir barbés.

Bises lunaires.                                                                                    ↓                   

13/01/2020


#10 Bonne Année 2020!

Qui est le roi?

06/01/2020


 #09 Contes Apocryphes

Cette semaine, nous partons en campagne au côté d’Auguste Belory et du Colonel De Rockroy, les 2 personnages phares des « Contes Apocryphes » du groupe belge Taliesyn II.

Pourquoi cette parenthèse hors frontières nous direz-vous ? Et bien parce que c’est à Jean-Philippe Suzan que le rôle du Colonel a été confié.

 

« Contes Apocryphes » est un album concept en français qui fait voyager l’auditeur dans un univers parallèle, s’apparentant à celui de la fin du XIX e siècle, période charnière entre le monde ancien des cours et châteaux et le monde moderne industrialisé.  C’est le parcours de deux personnages (interprétés par Jean-Philippe Suzan et Gianni Galli) durant une campagne militaire. Le tout est accompagné d’une musique rock progressive aux accents purpleéens et angéliques.

 

 

A l’initiative de cette œuvre, Julien et Geoffroy Mary. « Les Twins » comme aime à les surnommer Jean-Philippe, dont les voix ont été enregistrées dans le studio de Francis Décamps. Les Twins ont composé, écrit et joué l’ensemble des titres de l’album. Et le résultat est bluffant de réalisme, tant dans les textes que dans les musiques. Vous voici au cœur de la bataille !

30/12/2019


#08 Joyeux Noël !!

23/12/2019


 #07 Joyeux anniversaire ! ANGE!

 

Hello à toutes et à tous, cette semaine nous allons nous attarder sur le cinquantième anniversaire du groupe ANGE...

Eh oui, cinquante ans de bons et loyaux  services dans l'univers du rock poétique et décalé, ça se fête et la fête aura bien lieu au Trianon à Paris les 31 janvier et 1er février.

Un grand moment nous attend !

Ce seront des instants inoubliables et on sait de quoi on parle puisque Gens de la Lune à fêté dignement les 40 ans du groupe ANGE en assurant sa première partie au Bataclan avant même que cette salle devienne tristement célèbre.

Aujourd'hui nous vous proposons une vidéo tournée lors de cette mémorable soirée par notre ami FX, il nous l'a envoyé de la Lune où il coule des jours heureux à regarder la terre tournée dans un traditionnel halo de lumière annonçant Noël et ses festivités.

 

Bonne semaine à toutes et à tous. 

16/12/2019


#06 Ce n'est pas rien de voir ça!

Cette semaine nous allons revenir sur un titre qui a marqué la carrière des Gens de la Lune! C'no Péran!

Nous en sommes aux balbutiements du groupe et il faut bien commencer à jouer ensemble, mais jouer quel titre puisque nous avons décidé de jouer nos propres réactions... Pas facile! C'est alors que Gérard Jeslch qui était à l'époque le batteur du groupe fait part de son désir de reprendre "C'no Péran" un titre qui faisait partie de l'album de Francis Décamps "A vous mes voyageurs". Ce fut donc le premier titre qui fut réarrangé par les cinq Luniens de l'époque.

Mais la vraie histoire de cette chanson débute en 1994 lorsque Francis prépare son quatrième album solo. A l'époque, un de ses amis féru de contes et de légendes lui raconte l'histoire des Gens de la Lune.  L'histoire raconte que les habitants de Champey, petit village Franc comtois avaient cru voir la forêt la plus proche de leur village en feu et s'en étaient allé armés de seaux éteindre l'incendie. Lorsqu'ils furent à l'orée du bois, ils se rendirent rapidement compte que c'était une belle farce que Dame Lune leur avait faite, Ce soir-là elle était si rousse et si basse qu'elle faisait illusion d'un feu de bois. Alors penauds, ils s'en retournèrent et les gens des villages avoisinants eurent tôt fait en se moquant de les surnommer: Les Gens de la Lune.    La légende était écrite.

Francis trouva l'histoire amusante et s'en alla à grands pas voir sa mère afin qu'elle lui donne un coup de main pour écrire le refrain, car il voulait absolument que celui-ci soit en patois local.

Elle lui apprit qu'elle ne connaissait que quelques mots du patois utilisés, car à l'époque où celui-ci était encore parlé, chaque village avait son propre dialecte. C'est ainsi qu'elle utilisa quelques termes de patois Franc comtois mais aussi d'autres provenant du pays vosgien dont elle était originaire.

Voici donc la traduction dans la langue Molière que ce qui fut écrit:

C'no Péran d'voir soulé!

Ce n'est pas rien de voir ça!

C'est la Louné! C'est la Louné!

C'est la Lune! C'est la Lune!

C'no Péran d'voir soulé!

Ce n'est pas rien de voir ça!

C'est la Louné cobaye

C'est la Lune qui se lève

 

Nous espérons que notre histoire vous a plu! C'est un petit quartier de Lune que nous avions envie de partager avec vous! Bonne semaine à toutes et à tous!  

09/12/2019


#05 La photo Mystère

Cette semaine on vous propose un jeu.

Sur la photo ci-jointe se cache un membre du groupe.

 

1 : Lequel?

2 : Où est-il sur cette photo de classe?

 

Bonne chance et on attend vos réponses avec impatience sur la page Facebook Gens de la Lune.


02/12/2019

#04 Histoire de Satanas!

Tout débute un soir d'été dans une chambre miteuse d'un hôtel de passe de Marseille, il fait chaud, trop chaud pour l'homme qui est allongé sur son lit et qui ne trouve pas le sommeil. L'endroit est lugubre et accentue encore le chagrin qui le ronge.

 

Il aimait une femme comme il n'avait jamais aimé dans sa longue vie d'errance, elle venait de le quitter et ce n'était pas l'endroit idéal pour estomper sa peine.  C'est en sanglotant qu'il empoigna avec rage sa guitare, cette autre compagne qui elle,  lui était toujours restée fidèle et c'est ainsi que ce soir-là il composa "SATANAS". A ses yeux cet amour déchu n'était autre que Satan et il déchargea toute sa peine et sa haine en créant cette magnifique chanson.

 

Cet homme se nomme José REINHARD, digne successeur de Django il rencontra Francis DECAMPS qui enregistra cette chanson hors du commun. José continua à sillonner les routes avec sa guitare et ses chansons tsiganes, mais Francis marqué par la force de ce titre décida dans un premier temps d'en faire le final du spectacle qu'il présentait à Avignon "Le Temps d'une Lune" avec la troupe "SHINTO" et SATANAS prit alors une nouvelle dimension durant les 23 représentations qui furent données durant le festival. Jean Philippe SUZAN était venu donner un coup de main à cette occasion, quelque temps plus tard, GENS DE LA LUNE naissait et sous l'impulsion de Jean Philippe,  SATANAS reprit vie sous une forme encore plus rock tout d'abord en final du show pour ensuite en devenir l'ouverture.

 

Mais rendons à José ce qui est à José, sans lui et son chagrin d'amour, rien n'aurait été  possible!

25/11/2019


#03 Histoire de son!

 

Comme tout le monde le sait, la fabuleuse épopée du groupe ANGE débuta le 31 janvier 1970 avec notre premier concert au centre culturel de la Pépinière à Belfort. Ce que peu de gens savent, c'est qu'à la suite de ce premier show mémorable, nous avons écouté l'enregistrement fait sur un petit magnétophone et que, l'espace d'un instant j'ai entendu le son de mon orgue telle une révélation.

Quelques années plus tard, je me rendais à Lyon chez l'importateur des orgues Viscount afin de trafiquer mon orgue pour obtenir ce son qui était resté gravé dans ma mémoire.

Une semaine plus tard, je retournais chez moi avec le son ANGE tout à fait unique qui allait contribuer à la réussite du groupe.

 Les années passèrent et début 80, je dus définitivement me séparer de mon valeureux Viscount X 150 qui à force de tournée avait rendu l'âme. Vendu à un fan,  mon orgue vit une retraite paisible dans son salon.

2013, je fais l'acquisition d'un nouveau jouet, l'Haken Continuum et je me mets à parcourir sa banque de sons créés spécialement par Edmund Eagan, compositeur et sound designer Canadien. Une énorme surprise m'attendait lorsqu'au hasard de mes recherches j'ai retrouvé un son très proche de mon vieux Viscount.

Bien entendu, il n'est pas à l'identique mais l'esprit est bien là et c'est bien là l'essentiel.

Vous pourrez le retrouver dans mon prochain album solo "De retour au Cimetière des Arlequins".

Bonne semaine à toutes et à tous!

 

18/11/2019


#02 On n'a pas tous les jours 20 ans!

 

Le 23 octobre 1999, alors président d'un casting à la patinoire de Belfort, je remettais le trophée du vainqueur ce soir-là à un jeune et talentueux chanteur qui par sa voix, sa présence et son interprétation avaient su recueillir l'unanimité des voies des membres du jury et la ferveur du public.

Son nom: Jean Philippe SUZAN.

Débutait en ce jour mémorable une collaboration qui nous amène à souffler nos vingt ans de complicité... Que de chemin parcouru depuis!

Un petit retour en arrière s'impose, le vainqueur du casting se voyait offrir la réalisation de son premier single et après une brève discussion, Jean Phi me demanda si j'acceptais d'être le compositeur des deux titres. C'est ainsi que débuta réellement notre collaboration!

Ensuite, Jean Phi rejoignit la troupe de chanteurs dont j'étais le coach et rapidement il en devînt le professeur de chant. Puis vînt le temps pour lui de défendre son premier album et notre collaboration reprit de plus belle.

Les aléas de la vie me conduisirent en 2005 à lui proposer de me rejoindre dans une nouvelle aventure et je dois dire que je ne l'aurais pas tenté si sa réponse avait été négative. Gens de Lune venait de prendre naissance et depuis c'est que du bonheur!

Rappel de notre discographie commune:

Single Jean Philippe SUZAN / Sauter dans les flaques/ Une chance

Show Devant  / Vieille canaille en duo

Album Jean Philippe SUZAN /Couleur Métis

Génération Star / Plus loin

Album Gens de la Lune 1/ Gens de la Lune

Album Gens de la Lune 2/Alors Joue!

Album Gens de la Lune 3/Epitaphe

Vidéo  Gens de la Lune 4/Epitaphe Live

Album Gens de la Lune 5/(en préparation)

Francis DECAMPS / Caricature

Francis DECAMPS / De retour au Cimetière des Arlequins

 

 

La petite anecdote finale, nous sommes partis tous les deux en Guadeloupe, invités par notre ami Jeff à intégrer le jury d'un casting. Pour moi ce fut une belle occasion de rencontrer les membres de la famille de Jean Phi qui sont tous plus adorables les uns que les autres. Après un séjour d'une semaine, nous voilà de retour en métropole et ce vol restera gravé dans nos mémoires. Six bonnes heures de turbulences très intenses nous attendaient et ce, juste après avoir pris notre repas dans l'avion. Cette fois-là, on a cru qu'on allait y rester!

Mais pas de problème, on est bien là et nous sommes repartis pour une bonne vingtaine d'années!

Bises à toutes et à tous! 

11/11/2019


#01 Tu me fais perdre la tête!

C'est l'histoire peu banale d'une tête d'ampli HIWATT 100 Watts DR103 achetée en 1973 par un certain Christian Décamps. Utilisée jusqu'à la fin de la décennie sur toutes les tournées du groupe ANGE, on peut dire que Christian avait une bonne tête!

Début des années 80, celle-ci prend un peu de repos avant d'être vendue à Philippe Delgrange, à l'époque guitariste du groupe CECIL'NO et à cette occasion, elle reprend du service.  A n'en pas douter, il a la tête de l'emploi!

Mais malheureusement à l'orée des années 2000, un mal de tête vient mettre fin à son utilisation et Philippe doit se résigner à perdre la tête au fond de son garage.

Mais c'était sans compter sur l'arrivée de notre sauveur Lunaire Mathieu qui, se retrouvant en tête à tête avec Philippe, décide de redonner vie à cette tête HIWATT et Philippe la lui donne car sans aucun doute, il pense que Mathieu perd la tête.

Mathieu part bille en tête à la recherche de la pièce défectueuse (transformateur) sans laquelle il ne peut faire la tête, celui-ci tête baissée se retrouve face aux techniciens anglais de chez HIWATT qui sont de véritables têtes à claque et après quelques prises de tête et à force de se creuser la tête, il obtient satisfaction. Il vient enfin de se sauver la tête!

C'est ainsi que cette tête repris du service grâce à Mathieu notamment avec Gens de la Lune, pour le plus grand plaisir des spectateurs parce que, cette tête-là....Elle nous met la tête à l'envers!

04/10/2019